Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2007

Gordon Brown : pressions ?

La première approche des autorités britanniques à l’enquête à la disparition de Madeleine McCann est venu de John Buck, alors ambassadeur du Royaume-Uni à Lisbonne. Il contacte personnellement le directeur national de la Police Judiciaire la nuit du 3 mai, à peine quelques heures après la disparition de Maddie.

f79d12ba40750e547ecfd1bc0a7b08dd.jpg

C’est aussi John Buck que, le 5 mai, annonce l’arrivée de trois policiers britanniques pour donner de l’appui à la PJ. Il réalise plusieurs conférences de presse à propos de l’affaire, donnant la garantie qu’il s’agit d’un enlèvement.

C’est Gordon Brown, via le Ministère des Affaires Etrangers, que fait nommer, officiellement, Clarence Mitchell comme accesseur du couple McCann.

7b0c0d4fb380d8d7f5b84f36b624491f.jpgLe 28 mai, Clarence Mitchell confirme à la presse que le premier-ministre Gordon Brown parle régulièrement par téléphone avec Gerry McCann à propos de l’enquête. Le même jour, les autorités britanniques font pression auprès de la PJ afin que celle-ci divulgue publiquement plus d’informations à propos de l’affaire.

Dans les conversations avec le couple, en présence du consul britannique à Algarve, les inspecteurs de la PJ en charge de l’enquête remarquent que certaines informations confidentielles du dossier sont connues des McCann. Des informations que la PJ n’avait jamais divulgué et que sont uniquement dans le secret des agents britanniques.

Neuf juin, le premier-ministre portugais, José Socrates, rencontre Gordon Brown à Londres dans le cadre de la présidence tournante de l’Union Européenne. A la sortie, Socrates n’aborde pas le sujet mais c’est Gordon Brown qui fait question, devant les média britanniques, de souligner que l’affaire McCann à été discuté entre les deux hommes. Gordon Brown remercie le travail des enquêteurs portugais.

fbbb5684bb67a93d0abfc369d2147aad.jpgEn septembre, jusqu’après leur mise en examen, le couple McCann fait appel à David Miliband, le ministre des affaires étrangères, lui demandant d’intervenir car ils se disent victimes « d'une injustice». D’ailleurs, le Foreign Office est décrit, le 10 septembre, comme « en feu » dans ses efforts pour aider les McCann.

A Lisbonne, hier après-midi, pendant une conférence de presse avec les média britanniques, c’est encore Gordon Brown qui annonce qu’il va discuter de l’affaire McCann et de l’enquête, toujours en cours, de la Police Judiciaire.

McCann veulent lancer campagne de marketing au Portugal

Conseillé par ses avocats, le couple McCann veut améliorer son image au Portugal. L’information, divulgué ce matin par le Correio da Manhã – et confirmé par SOS Madeleine – avance que le couple cherche une agence de communication ayant déjà proposé un contrat à Cunha Vaz & Associados, une société proche du Parti Social Démocrate (PSD), mais celle-ci aurait refusé expliquant ne pas s’occuper de ce genre de promotion. D’autres sociétés ont été contactées mais, pour le moment, aucune n’a voulu accepter la campagne.

25b77da2135f1c1a1273694ca91e7576.jpgUn des objectives des McCann serait d’avoir en permanence, au Portugal, un porte-parole permettant d’entretenir des relations plus proches des média nationaux.

Gerry et Kate McCann ont annoncé, via Clarence Mitchell, le lancement d’une nouvelle campagne destiné à divulguer la disparition de Madeleine au Maroc, Portugal et Espagne. Des contacts sont en cours avec les média (journaux, television et radio) pour l’achat d’espaces publicitaires.

17/09/2007

Gouvernement britannique avec les McCann contre la justice

dadca86f459a6dfa13ef450a7385409b.jpg

Voies de communication entre le gouvernement britannique et les McCann « rouvertes »

 

Afin qu'il se rende personnellement compte de leur défense, Kate et Gerry on fait, à nouveau, appel à Gordon Brown, le premier ministre britannique, lui demandant de croire dans leur innocence. L’information, confirmée cette après-midi par la presse britannique, vient souligner les liaisons existantes entre les McCann et le 10 Downing Street, donnant un caractère politique à la disparition de la petite Madeleine McCann.

Les contacts entre le couple et Gordon Brown étions passé au deuxième plan après la mise en examen du couple mais, après leur départ à Rothley, les voies de communication ont rouvert et Gerry aurais échangée des emails avec le premier ministre.

Une source cité par le Daily Mail avance même que « le numéro 10 est maintenu au courant de tous les développements dans le cas », une situation hors do commun dans une enquête de police qui n’est, décidément, pas comme les autres.

Le retour du porte-parole Clarence Mitchell - qui a assisté à des briefings de niveau supérieur au numero10 chaque jour de la semaine pendant les deux dernières années – est considéré comme un renfort de poids dans la campagne des McCann pour redorer leur image, faire face à la justice portugaise et à la mise en accusation du couple au Portugal.

Clarence Mitchell, ancien reporter de BBC, et responsable d’une unité spéciale du gouvernement britannique destinée à contrôler les média et les blogs sur internet, est supposé avoir démissionné de son poste auprès du premier-ministre pour venir prêter main forte aux McCann., ce qu’il à toujours fait depuis le mois de mai.