Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/05/2008

Maddie: "il s’agit d’un crime très difficile d’élucider"

b1cca711469ea0fb30693c2d4e347a21.jpgSelon Pinto Monteiro, Procureur General de la République portugaise (PGR), les enquêteurs de la Police Judiciaire n’auraient pas de quoi en avoir honte si leurs investigations à la disparition de Madeleine McCann venaient à se révéler infructueuses car "il s’agit d’un crime très difficile d’élucider".

"Ce type de crime est toujours extrêmement difficile d'enquêter. Il y a un million d'enfants disparus par année dans le monde et moins de 20% sont retrouvées," à dit Pinto Monteiro soulignant que la police portugaise à fait tout ce qui était possible.

"Notre police fait tout ce que ferait toute autre police", affirmait aujourd’hui Pinto Monteiro soulignant qu'il va falloir attendre la fin de l'enquête pour comprendre le travail des enquêteurs.

Le Procureur Générale de la République est nommé et exonéré par le Président de la République, sous proposition du Gouvernement.  C'est le seule poste du Ministère Public et de la magistrature des tribunaux judiciaires sujet à désignation par le pouvoir politique. C’est à lui qu'incombe la direction, coordination et surveillance de l'activité du Ministère Public.

13/11/2007

PJ: Accusations sont "vils" et "irresponsables"

67232723de66f5e1dcea84189daaaad9.jpg(Mise à jour) Le Ministre de la Justice portugais et le directeur national de la Police Judiciaire, Alipio Ribeiro, ont répudié les accusations dont le système judiciaire et policier portugais serait corrompu dans le cas Madeleine.

Démontrant, une fois encore, le caractère politique de l’affaire outre-manche, Piers Merchant, assesseur do député au Parlement européen Roger Knapman, écrit – cité par le journal The Sun et par la BBC – que le "Portugal n’a pas une véritable tradition des droits civiques, libertés et démocratie".

Le Ministre Alberto Costa, considère ces "affirmations inqualifiables, qui ne traduisent pas la position des autorités britanniques".

Déjà le directeur de la Police Judiciaire (PJ) a classé comme "vils" et "irresponsables" les accusations de l'assesseur de l'eurodéputé britannique : "J'ai la certitude que les autorités du Royaume-Uni et que leurs citoyens, en général, ne les souscrivent pas. Rien ne nous dissuadera pas de continuer notre activité policière dans le respect des principes de la stricte légalité démocratique", conclu Alipio Ribeiro.

 Procureur Général réagit à la lettre de Roger Knapman

d1f70039503c2cda648a0215b7be30a7.jpg

"Les accusations contre le système judiciaire et la Police Judiciaire portugaise n’ont aucun fondement et sont même contradictoires à ce que le gouvernement et la police anglaise ont affirmé jusqu’à aujourd’hui", répond Pinto Monteiro, le chef de cabinet du Procureur Général portugais, en déclarations à Gazeta Digital, questionné à propos du contenu d'une lettre envoyée en nom de Roger Knapman, un membre anglais du Parlement européen, à propos de la disparition de Madeleine McCann.

Pinto Monteiro considère qu’il n’y a aucun autre commentaire à faire parce qu'il pense que la réponse à un membre du Parlement européen devrait être une réponse politique, au lieu d'une réponse légale. Roger Knapman a reconnu, dans une lettre envoyée en son nom, que "la police et les Services de Renseignements britanniques ont longtemps eu une meilleure approche aux faits", concernant la disparition de Madeleine McCann, "que la police portugaise".

Dans sa lettre, le députe, affirme également que "la police portugaise est corrompue", l’investigation à la disparition de Madeleine était "d'amateur" et "défectueuse", et les citoyens britanniques doivent être protégés par leur gouvernement contre un pays comme le Portugal, où le système judiciaire est "suspect", la plupart des policiers ont été formés sous le régime fasciste, qui a fini en 1974, et le système légal n’inclut pas le concept d’innocence jusqu'à preuve du contraire.

Duarte Levy and Paulo Reis

English version 

21/09/2007

McCann : la « Dream Team » des avocats

16bcbd1237a1839fccbe70d61b1ce313.gif

Après l'engagement de l’avocat Carlos Pinto Abreu, dirigent de l’Ordre des Avocats au Portugal et Président de la Commission des Droits de L’Homme, le couple McCann à annoncé hier l'engagement d’une nouvelle star des tribunaux portugais : Rogério Alves, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats.

Les deux avocats portugais viennent compléter l’équipe déjà établie au Royaume-Uni. Une « Dream Team » - équipe de rêve – prête à assurer une des défenses le plus chères pour des personnes mises en examen.

Hier, le couple a réuni, pendant tout l’après-midi, avec ses avocats afin de préparer leur défense.

Ce matin la presse fait état des déclarations d’un ami, non identifié, du couple qu'affirme que Kate et Gerry sont disposés à passer le détecteur de mensonges au Portugal, un appareil que, par coïncidence, n’est pas accepté dans le système juridique portugais car il est considère non fiable, violant l’autonomie éthique et la dignité personnel.

La même source, cité par la presse britannique, avance encore, à propos du détecteur de mensonges, « qu’ils ont dit qu'ils veulent coopérer entièrement avec la police portugaise mais, jusqu’à aujourd'hui, ils n'ont pas reçu une telle demande des autorités portugaises ». Vu les avocats engagés par le couple, reste à savoir comment ils on pu attendre une tel demande car les avocats engagés par le couple au Portugal sont parmi les plus grands opposants à l’utilisation de cette appareil.