Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/10/2007

"Il faut qu’il soit marocain ou portugais"

Le portrait divulgué par le staff du couple McCann, représentant un homme basané aux cheveux noir, soulève des questions parmi le public en général, mais aussi auprès des autorités portugaises et britanniques. Le portrait à été fait par une artiste britannique qui aurais fréquenté les cours de formation du FBI et à été fait sur base du témoignage de Jane Tanner, une des amis des McCann présente à Praia da Luz la nuit ou la disparition de Madeleine à été signalé.

41adca2aad19570b5b783e47924c7296.jpg

Un officier de la police britannique, en déclarations à SOS Madeleine, affirme ne pas comprendre le but de la démarche : "ce témoignage est sérieusement mis en cause par d’autres témoins et, vu les différentes déclarations du témoin, ca risque de semer la confusion dans l’esprit du public", affirme le policier soulignant encore: "ont dirait qu’ont veux de force qu’il soit marocain ou portugais".

eef7684da919f47887c9618d95e5403e.jpgJane Tanner, dans ses déclarations à la Police Judiciaire, à deus reprises, affirme avoir vu, vers 21h15, un homme blanc, d’un 1,70m, âgé de 35 à 40 ans. Cheveux blonds, plus longs à l’arrière, et habillé d’un pantalon châtain clair et d'une veste noir. L’homme, au mois de mai, prend la direction de l’église. Plus tard, la presse cite à nouveau Jane Tanner disant que l’homme marchait vers la maison de Robert Murat.

Maintenant, dans le portrait divulgué, l’homme est différent : il n’à toujours pas de visage – ce que rend impossible son identification – mais ses cheveux sont devenus noirs, l’homme est basané et typé, genre portugais ou marocain. 

"Ca n’a aucune logique. Si eux ou leurs détectives ont eu des informations importantes à propos de leur fille, divulguer, en ce moment, ce portrait et affirmer qu’il y a des investigations privés au Maroc serait mettre la petite en danger", affirme cet officier britannique. "Toute information devrait passer par la police portugaise ou britannique, hors ce n’est pas le cas. L’expérience de la police prouve que, n’importe quel réseau, à supposer que c’était le cas, irait garder la petite en vie après ceci", conclu la même source.