Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

26/12/2007

Recherché, le britannique n’a plus été vu depuis deux ans

840a920760a9a1c27bb05bb69e67d016.jpg

Le britannique que la police n’aurait pas réussi à localiser serait Christian Ridout, fils des propriétaires d’un pub à Praia da Luz. L’homme, de 32 ans, est disparu du Portugal il y a deux ans, après avoir harcelé, via des messages texto, une jeune fille de douze ans. L’information, non confirmée par la Police Judiciaire, avance encore que le britannique serait plus connu comme DJ Shifty.

"Il n’y a aucun indice qu’il aurait été à Praia da Luz le 3 mai", affirme une source proche de l’enquête, contacté ce soir par SOS Madeleine, rajoutant encore que "l’individu n’est pas connu pour des faits de pédophilie au Portugal".

Barman et disc jockey, Christian n’a plus été aperçu à Praia da Luz depuis 2005, mais Clarence Mitchell, le responsable d’image du couple McCann, annonce maintenant que l’agence de détectives espagnole, Metodo 3 le considère comme suspect.

Après avoir, présument, envoyé plusieurs dizaines de messages avec des propositions sexuels, l’homme aurait été confondu par la maman de la jeune fille et aurait pris la fuite vers l’Espagne, ou sa voiture aurait été trouvé abandonné prés de l’aéroport de Séville.

"Le travail de Metodo 3 jusqu’à maintenant parle de lui-même… Cette information à, pour nous, la même valeur que les précédentes", affirme la même source, soulignant que la ligne d’enquête reste la même.

12/12/2007

Praia da Luz : retour à la normalité sans oublier Maddie

836c51c17342027605cd8f53e58fdd7f.jpg

Sept mois après la disparition de Madeleine McCann, le village de Praia da Luz suit l’exemple de Rothley et entame le retour à une apparente normalité. Les journalistes se font rares dans le village et les affiches d’avis de recherche ont commencé à disparaître des vitrines des cafés et magasins du village : "ça ne veux pas dire que nous avons oublié la petite… C’est vrai que nous avons des doutes à propos des parents mais, pour nous, le plus important reste de savoir ou est Maddie", affirme un commerçant britannique, résidant à Praia da Luz depuis plusieurs années, qui vient d’enlever, dans la semaine, les derniers affiches sur sa vitrine.

"Je voulais décorer la vitrine pour noël et j’ai enlevée l’affiche mais, à l’intérieur, sa photo reste à coté de la caisse", affirme le même commerçant, soulignant que, malgré tout, "ce n’est pas vrai que tout le monde l’a enlevée. Il y a encore beaucoup d’endroits ou on peux apercevoir la photo de Madeleine".

Avant même Praia da Luz, déjà au mois de juin, la municipalité de Rothley avait fait enlever plusieurs centaines de rubans, affiches, jouets et messages qui avaient décoré le Mémorial de la Guerre, monument installé dans le centre du village ou la population avait, surtout pendant le mois de mai, laissé ses marques d’inquiétude avec la disparition de Madeleine.

(photo du 12/05/2007) 

03/12/2007

Le cercle se referme : écoutes téléphoniques impliquent Gerry McCann et Russel O’Brien

3c616e9dd1d82f7b2601ce05ba8afab5.jpgEL MUNDO (*): Sept mais mois passés depuis la nuit ou Madeleine McCann à mystérieusement disparue de son lit, la police português paraît plus proche que jamais de la solution de l’affaire que tant d’encre, et argent, a fait couler. Apres une visite surprise à Elderby,  siège de la police de Leicestershire (Royaume-Uni), d’où dépendent Kate et Gerry McCann, les autorités portugaises se préparent pour interroger a nouveau le groupe des neuf britanniques qui sont au centre du mystère.

En coopération avec les autorités britanniques, la Police Judiciaire ira voyager vers l’Angleterre, dans les prochaines semaines, avec l’objectif d’interroger Kate et Gerry McCann, mais aussi leurs sept amis, avec qui les parents dinaient la nuit du 3 mai.

574a62d15fc6de3b678ce70a78ff7f6b.jpgLa réunion d’Elderby, entre les polices portugaise et britannique, avec la présence de plusieurs spécialistes de la police scientifique, à servi à renforcer la ligne d’investigation que l’équipe de Paulo Rebelo suit depuis le mois de juillet et qui a conduit le couple McCann au statut d'"arguidos", suspects.

La Police Judiciaire portugaise continue à suspecter Kate et Gerry McCann d’avoir dissimulé le cadavre de leur fille, Madeleine, et d’avoir simulé le crime d’enlèvement. Une accusation qui s’étend à deux autres suspects : Robert Murat et Russell O’Brien. Contrairement à ce que beaucoup pensaient jusqu’à aujourd’hui, la Police Judiciaire à en sa possession bien plus d’éléments probatoires que les résultats des testes ADN.

En plus de divers témoignages, dispose, par exemple, du listing d’appels téléphoniques effectués par le couple et ses amis, connaît aussi les destinataires des appels et, dans certains cas, le contenu exacte des conversations effectués par tous les membres du groupe.

L’appel qui le plus à intrigué la police portugaise a eu lieu entre Gerry et O’Brien le 10 juin. Le père de Madeleine avait assuré initialement à la police que l’appel avait été effectué depuis un endroit situé à 4 km de l’Océan Club. Mais, les écoutes téléphoniques et la triangulation des antennes-relais ont permis à la Police Judiciaire, en collaboration avec des techniciens britanniques, prouver que telles affirmations étaient fausses.

Le lieu d’où l’appel fut passé et le contenu de celui-ci sont les indices qui manquaient et la police veut l’exploiter pendant les interrogatoires, qui pourraient conduire à la rapide localisation du corps de Madeleine.

La triangulation des appels a permis à la police de découvrir un cellier abandonné, ou ils ont retrouvé une serviette taché de sang sur laquelle ont été retrouvés des fibres provenant du coffre de la Renault Scénic loué par les McCann.

c8dbd741643d303632db8b683f8d9076.jpgEn plus, plusieurs vidéos, mais aussi des photos, font partie du dossier d’enquête, notamment certaines qui montrent que Murat connaissais déjà certains membres du groupe. A part la coïncidence troublante de que Murat avait été à Exeter, à l’époque le lieu de résidence de Russell O’Brien et Jane Tanner, la Police Judiciaire à reçue de ses collègues britanniques plusieurs éléments que peuvent prouver que Gerry McCann et Robert Murat s’avaient déjà croisé et parlé à plusieurs occasions, avant même que les McCann aillent voyagé vers Praia da Luz.

Une source proche du Ministère Publique à confirmé qu’ils existent suffisamment de preuves, indépendamment des tests ADN, pour arriver à des accusations officiels. Une décision que ne sera prise qu’après les interrogatoires et vers la fin du délai légal, période à la fin duquel  l’affaire n’est plus couverte par le secret de justice.

Avec le renforcement de la ligne d’investigation et les soupçons de la Police Judiciaire à l’encontre des McCann, les investigateurs disposent de huit mois pour conclure l’enquête. Après ce délai, le procès sera public, comme l’indique le nouveau code pénal portugais.

La situation de Rober Murat, Kate et Gerry McCann pourrais même s’aggraver rapidement. Robert Murat fut déclaré  "arguido", suspect,  le 14 Mai, ce que signifie que les huit mois finissent en janvier .Le couple McCann à été mis en examen le 7 septembre, dans leur cas le delai ne finit  qu’au mois de Mai.

Duarte Levy 

(*) Article publié en espagnol dans le journal "El Mundo", édition du 03/12/2007

19/11/2007

McCann: Eglise fouillé dans la discretion

e78193f5b9ea579b13faa6d018c2c18b.jpgLa petite Eglise de Notre Dame da Luz, situé à proximité de l’endroit d’où est disparue Madeleine, local ou les McCann se sont recueilli à plusieurs reprises, à été fouillé, il y a deux semaines, par l’équipe d’investigation de la Police Judiciaire. L’information, connu depuis plusieurs jours, à été révélée publiquement aujourd’hui par le Diário de Noticias.

Les fouilles ont été réalisées "en toute discrétion" pour ne pas éveiller la curiosité, mais elles ont été jugés nécessaires afin de permettre aux enquêteurs de l’éliminer des éventuels doutes à propos de l’endroit.

La police judiciaire suit toujours la piste de la dissimulation de corps, ceci après le passage

par Praia da Luz des chiens pisteurs britanniques qui ont décelé l’odeur de cadavre à plusieurs endroits, notamment l’appartement que les McCann ont occupé à l’Océan Club, mais aussi dans la Renault Scénic loué par le couple.

Les fouilles de la petite église de Praia da Luz ont été précédés par une rencontre informel avec le prêtre catholique José Manuel Pacheco. Une rencontre qui aurait commencé dans la maison de ses parents à Odiáxere. Les inspecteurs ont voulu savoir quel à été exactement la relation du pretre avec le couple McCann. Pour rappel, le pretre Pacheco avait faculté la clé de l’église à Kate et Gerry, une décision durement critiqué par l’évêque d’Algarve, D. Manuel Quintas.

10/09/2007

Disparition de Madeleine : participation de Murat n’est pas écartée

160723e0c3f8a3fd978938ac82e0a45e.jpg

La police judiciaire étudie de très prés une éventuelle participation de Robert Murat au transport et à dissimulation du corps de Madeleine McCann, affirme une source proche de l’enquête cité par le journal 24 Horas.

La même source à confirmé que l’enquête « suit diverses lignes d’investigation »  et que le statut du britannique « ne change pas », continuant sa mise en examen. La police judiciaire cherche à établir si Murat, 33 ans, aurais pu avoir une éventuel participation à la disparition de Madeleine soulignant qu’il à connu le couple McCann avant la nuit du 3 mai.2eb93f3dde77afddbb74c064511290dd.jpg

Une des raisons qui on poussé la PJ à s’intéresser à cette possibilité c’est le fait que les chiens pisteurs de la brigade canine de la GNR – police portugaise, équivalant de la gendarmerie – on signalé une zone proche de l’entrée de la propriété occupé par Robert Murat et sa mère, ceci dans les recherches effectués immédiatement après la disparition de Madeleine.

Plusieurs vestiges récoltés déjà en juillet, avec la participation de l’équipe spéciale venu du Royaume-Uni,  dans la propriété de Murat et dans les voitures utilises par le britannique et membres de sa famille, sont toujours en cours d’analyse au Forensic Science Service de Birmingham

Maitre Francisco Pagarete, l’avocat de Robert Murat, affirme qu’il “attend une solution rapide” à la situation de son client mais qu’il ne prendra pas l’initiative: “c’est le Ministère Publique qui doit examiner les indices” et éventuellement décider d’abandonner la mise en examen.