Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/11/2007

Kate et Gerry McCann toujours suspects

 Ambassadeur britannique à la PJ

4120d0ec180f9986bfaec7bf89c04dc2.jpg

(Mise à jour 12H00) Quelques minutes à peine, après le retour à Faro de l’équipe d’experts que la Police Judiciaire avait envoyé à Leicester, que l’ambassadeur britannique au Portugal était déjà de visite dans leurs installations. La présence du diplomate, confirmée sur place par plusieurs journalistes, est en rapport directe avec le dossier Madeleine McCann et n’a pas été demandé par la police ou par les autorités portugaises. L’ambassadeur est resté une demi-heure avec la police.

L’équipe portugaise, dirigé par l’inspecteur Ricardo Paiva, est arrivé à Faro ce matin et s’est rendu immédiatement vers les installations de la Police Judiciaire afin de participer à une réunion avec Paulo Rebelo, l’inspecteur qui coordonne l’enquête, et Guilhermino Encarnação, le Directeur National adjoint, responsable de la PJ pour l’Algarve.

Ligne d'enquête reste la plus correcte

Sont tombés à terre les espoirs du couple McCann de voir son statut de suspects – arguidos - être abandonné dans la séquence de la rencontre entre les experts de la police scientifique portugaise et leurs collègues britanniques. De la rencontre, qui a eu lieu à Elderby (Leicester), la police portugaise est ressortie avec la conviction de que la ligne d'enquête suivie jusqu’à présent reste la plus correcte et, comme confirme une source proche de l’investigation, le statut de Kate et Gerry McCann ne va pas changer. Leur statut pourra même se prolonger jusqu'à ce que le Ministère Publique se décide d'avancer avec le dossier vers le tribunal.

C’est l’inspecteur Ricardo Paiva – donné comme l’homme de confiance de Paulo Rebelo – qui à conduit l’équipe portugaise, qui étais encore composé par les deux techniciens du laboratoire de la police scientifique, Luis Viriato et Fernando Viegas, mais aussi par Francisco Corte Real, le vice-président de l'Institut de Médecine Légale et expert qui accompagne le cas Madeleine depuis le premier jour.

Pendant la réunion, ont été comparés les résultats obtenus par le Forensic Science Service de Birmingham et ceux que les laboratoires portugais avaient obtenu dans la première phase des recherches. Les spécialistes portugais ont voulu aussi connaître les méthodes et procédures utilisées par le laboratoire britannique dans l’expertise des vestiges prélevés dans les deux appartements occupés par le couple McCann et dans la Renault Scénic loué pendant leur séjour à Praia da Luz. Les experts portugais ont également révisé les résultats des analyses concernant Robert Murat, notamment ceux des vestiges provenant de sa maison, ses voitures et de la propriété de son oncle.

6184e2e53254653603e9651ff72557a2.jpgDe retour au Portugal, qui à eu lieu plus tôt de ce qu'initialement était prévu, l’équipe d’experts à apporté des nouveaux résultats mais aussi les détails des diligences effectuées par leurs collègues britanniques, y inclut la liste d'appels téléphoniques des McCann, et leurs amis, pendant le mois de mai.

Le porte-parole du couple McCann, Clarence Mitchell, à réagi insistant à nouveau dans l'urgence de que les soupçons contre Kate et Gerry soient abandonnés: "Nous avons l’espoir de que cette rencontre puisse aider à écarter les soupçons contre le couple".

Contrairement ce qui le couple prétendait, son statut de suspects va ainsi se maintenir au delà de Noël, date qui était indiquée comme étant extrêmement important pour des raisons que le porte-parole du couple n’a pas voulu préciser mais qu’ont peux supposer comme étant liés au financement de leur défense et à la situation financière du "Madeleines Fund: Leaving No Stone Unturned Limited".

95c0ee1f23d4957cb93b75a214e2edfc.jpgAvec le renforcement de la ligne d'enquête en cours, les investigateurs disposent de huit mois pour conclure l'enquête, période après laquelle le dossier de l’enquête devient public, une imposition du nouveau Code de Procédure Criminelle.

Robert Murat, Gerry et Kate McCann ont été mis en examen avec la mesure de coaction la moins sévère, soit le terme d'identité et résidence. Murat a été constitué "arguido" le 14 mai (les huit mois finissent en janvier), et le couple McCann le 7 septembre, (leur délai finit en mai). Une des particularités du statut des trois suspects implique l’impossibilité de s’absenter plus de cinq jours sans l’accord de la police, ce que permet, par contre, le voyage que le couple McCann va effectuer demain matin vers une destination encore inconnue.

Un bon article (en espagnol)