Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/03/2008

"La seule attitude logique pour les McCann serait de collaborer avec la justice"

a277bfbbe664070178ccfbcf75600af2.jpg

Pour résoudre le mystère entourant la disparition de Maddie, les inspecteurs de la Police Judiciaire n’ont pas abandonné leur intention de réinterroger Kate et Gerry McCann, même si dans un premier temps, leur objectif est celui d’entendre au complet le groupe d’amis vulgairement connus comme Tapas 7.

"Nous n’avons pas écarté la possibilité d’interroger à nouveau les parents… la seule attitude logique pour les McCann serait de collaborer avec la justice. Pour connaître le sort de Maddie, j’espère, et il serait normal, de compter avec leur collaboration," affirme un inspecteur, rajoutant "qu'il y a des questions auxquelles le couple n’a jamais voulu répondre… peut’ être que dans leur pays ils soient prêts à le faire.»

Après plusieurs mois d’attente, les investigateurs de la PJ doivent s’envoler prochainement vers le Royaume-Uni, pays d’origine de la plupart des témoins, et y accompagner plusieurs interrogatoires, notamment ceux de Jane Tanner, Russel O’Brien et David Payne.

"Ce n’est pas que le Ministère Publique n’autorise pas l’interrogatoire des McCann… c’est qu’il y a d’autres témoins à entendre avant de les interroger", affirme l’inspecteur pour qui "les parents ont attaché plus d’importance à la campagne médiatique qu’au travail de la police dans la recherche de la vérité… espérons que maintenant qu’ils ont le contrôle des médias dans leur pays qu’ils auront le temps et la volonté de nous répondre et de nous aider. Finalement, il ne faut pas oublier que c’est leur fille que nous cherchons. "

Il n’y a pas encore de date retenue pour le départ des inspecteurs vers le Royaume-Uni, du moins publiquement, et tous est encore dans les mains de la police britannique, occupé à établir les dates et les endroits ou auront lieu les interrogatoires.

Ordinateurs de Murat et Malinka n’ont rien qui les lie à Madeleine

fc11c1d34e869a24d8ce547e85a6e30a.jpg

"Nous n’avons rien trouvé dans les ordinateurs de Murat ou de Malinka que puisse les lier à la disparition de Madeleine", confirme l’inspecteur de la Police Judiciaire, questionné à propos des récentes informations de que le britannique, toujours arguido dans le dossier d’enquête, aurait récupéré les biens appréhendés par la police depuis le mois de mai.

Robert Murat a été constitué arguido le 15 mai 2007, 12 jours après la disparition de Madeleine, le même jour où les investigateurs ont fouillé la maison où il vit avec sa mère.

d165696f2d2594e3ae75998ac2db351d.jpgAgé de 33 ans, Murat avait été indiquée comme interprète auprès de la police par les services du consulat britannique à Algarve, mais c’est la journaliste Lori Campbell, envoyé par The Mirror, qui l’à dénoncé auprès de la police.

"Je l'ai trouvé étrange car il critiquerait l'opération de police", avait dit la journaliste confirmant l’avoir alors dénoncé "à la police britannique, l'ambassade britannique ici à Algarve et à la police portugaise".

Pressionnés par l’ambassade et par ses collègues britanniques, la Police Judiciaire à alors arrêté Robert Murat.

15/01/2008

Eurojust confirme demande pour réinterroger groupe du Tapas Bar

19197d42862f6135794a2f5f694b24bb.gifUn porte-parole d'Eurojust à confirmé à The Press Association que les autorités portugaises ont fait une demande formelle à l'agence de coopération juridique de l'Union européenne de les aider avec la procédure les permettant d'interroger à nouveaux le groupe de britanniques qui était à l’Océan Club, avec Gerry et Kate McCann, quand Madeleine a disparu.

Une équipe de PJ est censée voyager prochainement vers le Royaume-Uni, pour suivre l'interrogatoire, par la police de Leicester. Le rôle d'Eurojust est d'aider les investigateurs et procureurs dans l'Union européenne avec des informations et de l'aide dans des cas de crime impliquant plus d'un pays.

(English Version) 

27/11/2007

Madeleine McCann : police portugaise au Royaume-Uni

1657212b9c367aac82d808db0ad34c13.jpgLa Police Judiciaire part demain pour l’Angleterre. Les investigateurs vont se réunir avec police britannique et experts du Forensic Science Service de Birmingham, laboratoire responsable par les analyses aux échantillons rassemblés pendant l’enquête.

De l'équipe de PJ détachée pour le voyage font partie deux techniciens du laboratoire de police scientifique et un investigateur criminel. Ils seront accompagnés par un élément de l'Institut National de Médecine Légale.

Les quatre éléments devront rester trois jours au Royaume-Uni, sans, toutefois procéder à des interrogatoires. Dans leur agenda est prévue une réunion avec le laboratoire de Birmingham qui est marquée pour le jeudi 29.