Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/04/2009

Madeleine McCann: Deux versions, deux documentaires

Jane Tanner.jpg

English - Português - Español

 

En 2007, après le départ de Gonçalo Amaral de la coordination du département d'Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire de Portimao, le jour de son anniversaire – le 2 octobre —, beaucoup de missions pouvaient être encore diligentées dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Madeleine McCann, mais peu ou presque aucune n'ont été accomplies.
Malgré le fait que tous les Anglais du dénommé "groupe des Tapas" aient été officiellement requis pour revenir participer à la reconstitution sur ce qui serait arrivé la nuit où Maddie a disparu, aucun ne l'a fait et les autorités portugaises ont accepté ce fait comme s'ils s'y attendaient dès le début.
Avec deux versions de la même nuit, recrée maintenant dans des documentaires produits pour la télévision – une au Portugal sous la supervision de Gonçalo Amaral et l'autre, anglaise, par les McCann – 24 Horas a à nouveau analysé le témoignage de Jane Tanner, celle qui est l'un des "personnages" des plus importants de cette affaire, elle bien réelle, où la seule victime demeure Maddie.
De façon étrange, la police anglaise a donné (comme en témoignent les vidéos et les transcriptions des interrogatoires auxquels 24 horas a eu accès,) aux sept témoins anglais – David Payne, Fiona Payne, Dianne Webster, Jane Tanner,
Russel O'Brian, Matthew Oldfield, Rachael Mampilly — la possibilité de consulter ce qu'ils avaient dit auparavant dans leurs interrogatoires aux inspecteurs de la Police Judiciaire.
Quelques-uns des Anglais, Jane Tanner entre autres – ont encore eu l'opportunité de lire le témoignage des autres et d'altérer leurs déclarations finales. Nonobstant ce comportement anormal de la police de Leicestershire, au moins deux des enregistrements vidéo faits durant les interrogatoires ne sont jamais arrivés au Portugal. Comme les inspecteurs de la Police Judiciaire qui se sont déplacés en Angleterre n'étaient pas présents, sur ordre de P.Rebelo, leur contenu aurait pu être perdu, s'il n'y avait eu ce que l'on a appelé "des fuites" concernant ces documents.

Lire la suite

02/02/2009

La "réciprocité" de l’enquête Maddie

Voici toute l’information bancaire des McCann que les autorités britanniques ont fournie à la police portugaise.
01 FINANCIAL SUMARY 2.jpg