Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/10/2009

Gonçalo Amaral à la télévision agace le couple McCann

"Il n'y a que le citoyen Gonçalo Amaral qui persiste à ne pas respecter l'injonction du Tribunal"


1232111120.jpgNote : Au dernier moment, l’émission de W9 à propos de l’affaire Maddie à finalement été suspendue pour raisons de justice du à l’intervention des avocats du couple McCann et remplacé.

La participation de Gonçalo Amaral, l'ex-coordinateur de la Police Judiciaire qui a dirigé l'investigation de la disparition de Maddie, dans une émission de télévision, dans ce cas-ci en France, a énervé les parents de la fillette anglaise qui d'après un responsable de la campagne du couple, accusent maintenant l'ex-inspecteur de "ne pas respecter la décision du tribunal," menaçant que ce fait "ne restera pas sans réponse".
Malgré une injonction du Tribunal Civil de Lisbonne, qui lui interdit de parler à propos de quelques aspects du cas Maddie, Gonçalo Amaral est l'invité spécial de l’émission "Enquêtes" Criminelles", que la chaine W9 transmet aujourd'hui à 20 h 35 et qui sera également disponible sur internet (www.w9.fr).
"Dans n'importe quel endroit du monde, le citoyen Gonçalo Amaral est interdit de parler sur la thèse qu'il défend dans son livre... Que se soit au Portugal ou au Burundi," a dit au 24 horas l'avocate Isabel Duarte qui défend les intérêts du couple McCann et qui a été a l'origine de l'injonction qui interdit également la vente du livre "Maddie, a Verdade da Mentira" (en France : Maddie l'enquête interdite) ainsi que la diffusion du documentaire qui se base sur celui-ci.
La décision de la juge du Tribunal civil de Lisbonne impose que Gonçalo Amaral, ainsi que les éditeurs de Guerra e Paz et Valentim de Carvalho, soient interdits de parler publiquement autour de la thèse défendue par l'ex-inspecteur de la PJ sur le cas Maddie — on lit dans la décision que l'ex-inspecteur de la PJ et ses éditeurs sont prohibés de reproduire, commenter, ou de donner opinion ou interview qui puisse défendre cette thèse.
230942007.jpgL’émission de la télévision française, auquel le 24 Horas a eut accès, est présenté par les journalistes Sidonie Bonnec et Paul Lefèbre "et prétend donner aux Français une vision plus correcte de ce qui s'est passé avec Maddie," a dit un responsable rajoutant que "la chaine présente également le documentaire inédit (en France) d'Amaral qui soutient la culpabilité des parents". L'ex-inspecteur est ensuite appelé à commenter une version différente des faits qui s'appuient dans un reportage fait en Angleterre.
Appelée à commenter, l'avocate Isabel Duarte a dit au 24 Horas que "le citoyen Gonçalo Amaral persiste à ne pas respecter l'injonction du Tribunal," admettant que ce sujet va être présenté au Tribunal, mais que "la date de l'audience n'était pas encore connue".
"Aucune décision définitive ne va être connue cette année", a dit l'avocate.

Les McCann veulent interdire le livre d'Amaral à l'étranger

Amaral, qui avait déjà dit au 24 Horas que personne ne le ferait taire et que " si les McCann veulent empêcher que le livre soit traduit en anglais, ils se trompent lourdement," court maintenant le risque de voir "A Verdade da Mentira" interdite à l'étranger, c'est du moins l’intention des avocats des McCann.
Isabel Duarte, qui s'occupe de cette affaire seulement au Portugal, a confirmé au 24 Horas que "les avocats du couple en Angleterre s'occupent de cette question".
Les premiers pays visés seraient l'Espagne, la France et les Pays-Bas.
Ed Smethurst, avocat anglais des McCann, avait déjà reconnu que l'interdiction par le Tribunal Civil de Lisbonne de la vente du livre "Maddie, a Verdade da Mentira" se traitait de la première phase de l'action et que d'autres actions judiciaires étaient prévues dans d'autres phases.

Duarte Levy (aussi dans le quotidien portugais 24horas)

* photo Sidonie Bonnec de Cyril LAGEL/W9

Português - Español