Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2009

Freeport : premier ministre divulgue un communiqué réfutant toute accusation de corruption

sócrates.jpg"Les informations aujourd'hui divulguées par le journal le SOL et par TVI à propos du cas Freeport méritent totale indignation et reniement.

Je souhaite éclaircir :

1.    Il a eu, en effet, une réunion élargie, au Ministère de l'Environnement, qui a compté avec la présence de plusieurs personnes, parmi lesquelles moi-même, le Secrétaire d'État de l'Environnement et les responsables de divers services du Ministère, la Commune d'Alcochete et les promoteurs du projet Freeport.

2.    Cette réunion a eu lieu à la demande de la Commune d'Alcochete. J'admets, bien que je ne me souvienne pas ce fait, qu’aussi mon oncle, Júlio Monteiro, m'ait demandé de recevoir les promoteurs afin d'éclaircir la position du Ministère de l'Environnement sur le projet.

3.    3. Cette réunion a consisté, unique et exclusivement, dans la présentation de la part des promoteurs de leur intention de reformuler le projet et dans la clarification par les services du Ministère de l'Environnement des conditions environnementales qui devaient être accomplies, conformément à la dernière déclaration d'impact environnemental.

4.    Je n'ai jamais participé dans aucune rencontre ou réunion, outre celle-ci, avec des promoteurs du projet Freeport ou de leurs représentants. Je veux aussi affirmer que je ne connais personnellement aucun d'eux. Tout ce qui peut avoir été dit à ce propos constitue un mensonge, une insulte et une diffamation.

5.    La déclaration d'impact environnemental favorable au projet Freeport a été émise par le Secrétaire d'État de l'Environnement, vu les modifications introduites dans le projet et l'accomplissement des exigences environnementales formulées par les services techniques du Ministère de l'Environnement, sans toute interférence de ma part.

6.    Je réaffirme, ainsi, que l'approbation environnementale du projet Freeport a accompli toutes les règles légales applicables à l’époque et je rejette toutes les insinuations et les affirmations calomnieuses qui impliquent mon nom à propos de ce cas.

7.    Je réaffirme, encore une fois, mon souhait de que l’investigation en cours se conclue aussi rapidement que possible."

16/01/2009

Freeport : Vidéo prouve paiement de pots-de-vin à un ministre

ng1069171.jpgImagem1sol.jpgLa révélation est faite par la journaliste Felicia Cabrita dans l’hebdomadaire Sol, disponible demain matin.



Après avoir révélé qu’un ministre portugais était parmi les suspects de corruption dans le l’enquête a l’affaire Freeport, obligeant le cabinet du Procureur général de la République (PGR) à intervenir par un communiqué à la presse niant cette information, la journaliste Felicia Cabrita revient à nouveau sur le sujet confirmant l’existence d’une vidéo qui prouve le paiement de pots-de-vin à un membre de l’ancien gouvernement socialiste.

Selon la journaliste, un enregistrement vidéo d’une conversation entre un administrateur anglais de la société propriétaire du Freeport et Charles Smith, un des associés de la société consultante Smith & Pedro, fait allusion au paiement de pots-de-vin à un ministre portugais du gouvernement d’António Guterres.

BrownPort1810_468x344.jpgEn déclarations à SMM, une source de la police britannique indique que le rapport de l’enquête en cours au Royaume-Uni contient une liste de suspects – 15 comme l’indique, et bien, l’hebdomadaire SOL — ou figure le nom de l’actuel premier ministre, José Socrates.

La vidéo contenant l’enregistrement de la conversation entre l’administrateur de Freeport et Charles Smith, confirme le payement de pots-de-vin à plusieurs politiciens portugais, spécifiant un ministre du gouvernement socialiste d’Antonio Guterres, l’ancien premier ministre qui n’est pas, lui, mis en cause.

L’enquête encore en cours outre-Manche pourrait aboutir, si la justice suit son cours normal, à un procès pour crimes de corruption et fraude fiscale dans l’approbation de la construction du complexe commercial Freeport a Alcochete, dans la marge sud de Lisbonne.

Lire aussi : Dossiers Freeport et Maddie dans l’agenda des autorités portugaises et britanniques

Photos : en haut, à gauche, couvertures de l’hebdomadaire SOL, en bas, Gordon Brown et Jose Socrates avant leur meeting privé à propos de l’affaire Madeleine McCann.

06/08/2007

Madeleine : statut de Murat ne change pas

9d7243dc3fcbf25378e6e61fa8480409.jpg

 

 Nouveaux examens scientifiques dans les voitures de la famille Murat

L’Inspecteur Olegário de Sousa, porte-parole de la Police Judiciaire, en déclarations à « SOS Madeleine » dément l’information avancé par le journal Sol à propos du changement du statut d’inculpé de Robert Murat.
« Pour le moment, monsieur Murat reste inculpé », affirme l’Inspecteur que rajoute encore : « que je sache, la loi portugaise n’a pas changé, et il n’y a que le tribunal que peux changer son statut ».
Le journal portugais « Sol », dans son édition on line, avait annoncé que le britannique suspect dans l’enlèvement de Madeleine McCann serait
innocenté dans les prochains jours et que la PJ compté changer son statut d’inculpé à témoin.

Le même journal avance encore que Maitre Francisco Pagarete, l’avocat de Murat, prétend trainer l’état portugais devant les tribunaux et demander des indemnités financières pour les pertes subies.

Depuis plusieurs semaines que le journal « Sol » est cité dans la presse britannique et portugaise pour ses articles concernant la disparition de Madeleine McCann. Articles comme « pacte de silence » ou « pas de pistes contre Murat », des journalistes Felicia Cabrita et Graça Rosendo, on prit systématiquement la défense du seule inculpé dans la disparition de la petite britannique.

e48d88f5cbd1ed4774f7807fe3aaea7f.jpg

Hier, après la fin des fouilles dans la maison de Robert Murat, la journaliste du « Sol » à été la seule personne admise par Murat et son avocat à pénétrer dans le terrain. Maitre Pagarete, en conversation avec la presse, à même avancé que « de tous les journalistes, la seule personne qui nous a traités d'une manière correcte, c’était Felícia », la journaliste du Sol.

Examens scientifiques dans les voitures de Murat

Plusieurs voitures appartenant à Robert Murat et à membres de sa famille on été examinés cette après-midi dans un parking du centre ville de Portimão. L’information à été confirmée à “SOS Madeleine” par l’Inpecteur Olegàrio de Sousa.

Les voitures, parmi lesquels on compte un motor-home, on été amenés par la Police Judiciaire vers un parking souterrain ou plusieurs examens on été effectués.

Le motor-home à été utilisé, à plusieurs reprises, par la mère de Robert Murat, ceci après l’enlèvement de Madeleine McCann.

Le porte-parole de la PJ n’a pas voulu détailler le type d’examens effectués ou le motive de ces recherches, mais « SOSb71ec431114d38daf665039c4131512d.jpg Madeleine » sait que deux étages du parking on été interdits au public pendant tout l’après-midi.

Vers 17h30, cinq des véhicules on abandonné le parking, conduits par des inspecteurs et agents de la Police Judiciaire, sans qu’on sache quel était sa destination.

Parmi les voitures soumises à examens il y avait aussi celles de Michaela Walczuch, avec qui Robert Murat à une relation amoureuse, et son étrange mari, le portugais Luis Antonio.