Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2009

McCann : L’opération charme

Imagem2.png"Ano Novo, Vida Nova"*

Au Portugal, au début de chaque nouvelle année civile est marqué, les portugais, les éternels mangeurs de sardines – comme ils ont été qualifiés par quelques commentateurs xénophobes britanniques – ont l’habitude de prononcer, entre les souhaits de meilleurs vœux, une expression typique : "Ano novo, vida nova", ce qu’en français on peut traduire par "nouvelle année, nouvelle vie(*)". Une expression que, probablement, les McCann auront apprise au contact avec leurs avocats portugais, sans oublier leurs amis sociaux-démocrates.

D’ailleurs, la récente visite du père de Madeleine McCann au Portugal est l’exemple même d’une opération de charme inédite qui a permis au couple d’ouvrir les "hostilités" : après s’être mis d’accord avec leurs sept amis britanniques pour ne pas participer à la reconstitution des faits et gestes de la nuit du 3 mai, le couple aurait retrouvé la volonté de coopérer avec les autorités portugaises, affirmant qu’ils sont convaincus qu'il y a des diligences que peuvent encore être faites dans l’enquête à la disparition de leur fille.

Rassurant les médias portugais de qu’il n’y aurait pas de procès en justice à leur égard, pendant qu’à Londres il parvenait une fois encore à faire plier un quotidien britannique — l’obligeant à une "contribution" de plus au fonds Madeleine – Gerry McCann à annoncé, préparant la prochaine visite de Kate, qu’il s’agissait de la première de plusieurs visites.

Arrivé à l’aéroport de Faro le 13 janvier, Gerry McCann est resté vingt-deux heures en territoire portugais afin d’y rencontrer, selon son porte-parole, les avocats du couple et l’ambassadeur britannique à Lisbonne.

Une visite "surprise", préalablement annoncée auprès de plusieurs médias britanniques et portugais, qu’annonce que l’année 2009, en termes de communication et image, allait apporter quelques surprises.

Action – Réaction

Parmi les nouvelles résolutions adoptées par les McCann, toujours très attentive à ce que ce dit sur internet (les blogues et forums) et dans les médias, on retrouve la divise "action-réaction", palpable dans la récente "révélation" des comptes du fonds crée après la disparition du corps de Madeleine.

Après que l’utilisation de l’argent du fonds Madeleine pour payer des dépenses de Kate et Gerry McCann, sans aucun rapport direct avec la recherche de Maddie, soit abordée sur une chaine de télévision portugaise (TVI), numéro un de l’audimat, les conseillers du couple ont immédiatement réagi, faisant apparaitre un résumé des comptes qui n’explique en rien la réelle destination de l’argent. Certains diront même que cette réaction visait "couper l’herbe sous le pied" des journalistes étrangers, car, au Royaume-Uni, peu ont encore la possibilité de douter ou de mettre en cause les bonnes intentions du couple, comme on peut en déduire des quelques articles publiés à propos de ces comptes.

Au Royaume-Uni, malgré les limitations imposées par les chefs de rédaction et les sommes colossales payés sans aucune forme de procès, certains arrivent encore à écrire à propos des McCann.

madre mccann con pupazzo.jpgSelon un tabloïde britannique, après 21 mois "d’agonie" Kate McCann serait "consommée avec les recherches de sa fille," passant trois heures par jour à lire des documents avec l’espoir qu’ils puissent répondre à une question : "où est notre Madeleine disparue ?"

Le titre même de l’article donne directement le ton : "à l'intérieur de l'esprit de Kate McCann" (Inside the mind of Kate McCann). Le journaliste n’explique pas comment il a réussi une pareille prouesse (rentrer dans un esprit si "torturé"), mais il est certain que la Police Judiciaire (PJ) serait intéressée en connaitre la technique qui pourrait les mener à connaitre les réponses aux questions que Kate McCann s’est refusé à répondre, notamment celle-ci : qu’a fait Kate McCann l’après-midi et la nuit du 3 mai 2007.

Selon cette article – partie intégrante de la nouvelle campagne de marketing des McCann dans la presse britannique – Kate passe une partie importante de son temps à lire les milliers de pages des 17 volumes de l’enquête à la disparition de sa fille, les mêmes documents qu’il y a quelques jours, son mari et le porte-parole du couple, disaient être encore en cours de traduction, mais "ou il n’y avait aucun indice".

Toujours selon ce tabloïde, après la disparition de Madeleine, Kate McCann à quitté son travail comme médecin généraliste et pendant que "les jumeaux Sean et Amélie ont plaisir à jouer avec des amis à la garderie," elle consacre son temps a "déterrer les indices qui la mèneront à sa fille".

L’article raconte encore quelques détails de cette surprenante "visite", sans toutefois apporter les réponses aux questions des enquêteurs… on se demande bien ce qu’à été faire ce journaliste "à l'intérieur de l'esprit de Kate McCann." C’est probablement par manque de réponse que le tabloïde à fait changer le titre de l’article.
À trois mois du deuxième anniversaire de la disparition de Madeleine McCann, la nouvelle campagne de charme des McCann auprès du public a bel et bien commencé et d’autres articles similaires de la presse britannique sont à espérer.

Duarte Levy

English version