Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/08/2007

L’affaire de Tongres : la Belgique n’informe pas le Portugal

a7987ac4a40a466d2131da32903cc98f.jpgMalgré les témoignages à Tongres, les autorités portugaises n’on pas encore reçu une information officielle venu de Belgique. L’Inspecteur-Chef Olegário de Sousa, porte-parole de la Police Judiciaire, confirme ce fait mais avance que, comme toute piste, celle-ci sera suivi avec attention.

Confronté avec le portrait-robot émis par la Police belge et questionné à propos d’éventuels ressemblances avec la description de l’homme observé la nuit de la disparition de Madeleine McCann, l’Inspecteur affirme « qu’ils sont très différents ».

« L’âge est la même mais la taille est différente », avance l’Inspecteur soulignant que «les caractéristiques du portrait-robot sont « trop vagues, ça correspond à quelques centaines d’individus ».

Le porte-parole du couple McCann, Justine McGuinness, à déjà informé que le couple ne fera pas de déclarations à la presse.

 

Quels sont les faits en Belgique ?

En Belgique, la substitute du Procureur de Tongres, Katia Vanderen,  confirme que la Belgique n’a pas encore informé2f371795c07f23c76513e3055e2579da.jpg officiellement les autorités portugaises.

Malgré ce fait, les recherches continuent, même s’il n’y a pas de certitudes à propos de l’identité de la fillette aperçu par une pédothérapeute sur la terrasse de la taverne ‘De Pauze’  proche de la sortie de l’E313 à proximité de la chaussée de Maastricht à Tongres. Le parquet de Tongres, dans le communiqué, ne mentionne pas le prénom de Maddie, mais évoque, étrangement, « l’intérêt de l’enquête”, ce que ne l’a pas empêché de divulguer le portrait-robot de l’homme qui accompagnait la petite fille.

Ce n’est pas la première fois que des témoins affirment avoir vu Madeleine McCann en Belgique, mais cette fois ci la Police semble jouer la prudence. Déjà au début du mois de juin, un fleuriste et sa cliente on affirmait avoir aperçu Maddie. « J’ai vu la femme sur la terrasse. En anglais, elle a demandé un jus de raisin et de pamplemousse. Elle n’est pas arrivé à comprendre le menu écrit en français et néerlandais », affirme la serveuse qui travaillait à ce moment à “De Pauze”, confirmant avoir également aperçu la fillette.

« Quand j’ai apporté les boissons, il y avait un homme avec cette femme et la petite fille », avance encore la serveuse. « L’homme à pris un café et la petite fille un Fristi ».

Suite à l’insistance d’une cliente – la pédothérapeute (psychologue pour enfants) – la Police à été appelé. 

Arrivé sur place une demi-heure plus tard, la Police à pris les dépositions des témoins et emporté la bouteille de Fristi, dans laquelle se trouvait une paille, « disant vouloir approfondir l’investigation » a conclu la serveuse.

a00047ec3db76256fd042f6bba4192bb.jpgLa description des témoins parlent d’un homme d’une quarantaine d’années, mal rasé et les cheveux noirs.  Il mesurerait environ 1m80 et a un menton pointu. Il s’exprime en néerlandais avec un accent hollandais. La femme devrait avoir 25 ans. Elle a le teint  basanée et les cheveux bruns. Elle s’exprimait en anglais et avait la petite fille, consciente, près d’elle.

La fille aurait quatre à cinq ans. Elle a des cheveux blonds qui lui retombent sur les épaules. Elle a des yeux bleu-verts  et porte une robe rose. Aucune mention n’a été faite à une tache dans l’œil, détail qui caractérise Madeleine McCann.

Le trio circulait dans une voiture noire de la marque Volvo – probablement un modèle récent – et immatriculé en Belgique. La plaque minéralogique commence par VUV. Le parquet demande aux personnes qui reconnaissent ces personnes de prendre contact avec la cellule d’enquête via le numéro gratuit 0800/91.119.