Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2008

Daily Mirror à genoux

ee2d202a34997df35632463fbf8837a5.jpgLe journal britannique Daily Mirror, suite à un nombre record de plaintes auprès de l’organisme de surveillance des média, publie aujourd’hui une rectification à son article concernant l’ambassadeur portugais à Londres et ses déclarations à propos de l’affaire Madeleine.

Le Mirror à été obligé par la commission de contrôle à publier cette rectification dans ses versions papier et internet suite à plusieurs centaines de plaintes contres les propos xénophobes et diffamatoires d’un article signé par Tony Parsons, connu par ses liaisons à la droite anglaise.

Stephen Abell, Directeur-adjoint et porte-parole de la commission à reconnu que qu’il s’agit de l’article qui à motivé le plus de réactions et plaintes jusqu’à ce jour. Parmi ces plaintes, dans sa majorité originaires de citoyens portugais, il y avait aussi la protestation officielle de l’ambassadeur António Santana Carlos.

L’article de Tony Parsons, intitulé "Up Yours, senor", accusait l’ambassadeur d’être à l’origine de la mauvaise situation des relations luso-britanniques suite à l’affaire McCann, qualifiant le diplomate de "stupide" et de "mangeur de sardines". Suite à l’intervention de la commission, Tony Parsons à été également obligé d’adresser un courrier d’excuses personnelles à l’ambassadeur, indépendamment de la rectification du journal.

Santana Carlos à déjà considéré la décision de la Commission de Contrôle des Média comme "équilibré, vu la manière comme fonctionnent d’habitude les média britanniques".

c45665897f5b2e6290771fabd7207ff6.jpgLe Mirror étais déjà connu pour, en 2004, avoir publié des fausses photos de faits de torture par des soldats britanniques en Irak, mais, dans l’affaire McCann, le journal s’est surtout illustré par des articles critiques de la police portugaise, favorables aux parents de Madeleine, signés par Lori Campbell, la journaliste qui, le premier, avait accusé Robert Murat d’implication dans la disparition de la petite britannique.

28/11/2007

Diplomate avait avertie Londres de la possible implication des McCann

d70d4ba56c28b122e2b4cfeaf693db32.jpgUn document classé confidentiel, envoyé en mai depuis le Portugal, par un diplomate britannique à un haut responsable du gouvernement britannique, suggère, pour la première fois, la possible responsabilité du couple McCann dans la disparition de leur fille Madeleine.

Le diplomate parle de "déclarations confuses" à propos de l’emploi du temps du couple et de ses amis, mais aussi de contradictions e manque de coopération avec la police portugaise, accusant un autre représentant de la diplomatie britannique, présent au Portugal, de "dépasser ses pouvoirs et faire pression sur les autorités locales".

Dans le document, le diplomate demande également la confirmation d’un ordre reçu de Londres, la veille, dans laquelle serait ordonnée une "aide totale au couple McCann", indiquant que les britanniques devraient "être accompagnés en permanence, dans les contacts avec la police portugaise", par un diplomate ou par les agents de police envoyés depuis le Royaume-Uni.

56243effe26a1af9b3e286536ea773b6.jpg"Avec le plus grand respect, je vous fais remarquer que la démarche risque d’être très mal perçue par les autorités portugaises, spécialement si ont considère la possible implication du couple. Pouvez vous me confirmer, face aux dernières informations, que nous devons continuer à nous impliquer dans le cas comme il est demandé dans votre précédent message", écrit le diplomate. Depuis la disparition de Madeleine, la nuit du 3 mai, et l'appel telephonique de Gerry McCann à Alistair Clark, plusieurs diplomates britanniques sont intervenus au Portugal, auprès des autorités portugaises et du couple McCann : Sheryl Dodd (envoyé par le gouvernement de Tony Blair), Bill Henderson (consul pour l’Algarve),  Celia Edwards (qui à accompagné les McCann pendant les interrogatoires qui ont conduit à leur mise en examen) et John Buck (l’ambassadeur), parmi d’autres. Détail intéressant, Sheryl Dodd à abandonné son poste au Foreign Office, Bill Henderson à pris sa retraite, l’ambassadeur John Buck à été relevé de ses fonctions à Lisbonne et n’est plus au Portugal.

Metodo 3 : un passé douteux

Metodo 3, l’agence engagée par le couple McCann pour un contrat de six mois,  avait déjà été lié, dans le passé, à un scandale d’écoutes téléphoniques à des politiciens et hommes d'affaires en Espagne. L’affaire, un dossier d’espionnage industriel et politique, avait conduit à l’arrestation  de cinq membres de la famille fondatrice de l’agence, comprenant le directeur général Francisco Marco, sa mère, Maria Fernandez Lado, son père, Francisco Marco Poyuelo, son frère Francisco Gabriel Fernandez Lado, et un employé, Oscar Trujillo.

0ba6d589860b39b621f646ed4928022f.jpgAu moment des arrestations, en 1995, la police avait saisi, dans le siège de Barcelone, des pistolets, des munitions, l’équipement pour des écoutes téléphoniques, des cassettes et les transcriptions des appels téléphoniques résultants des écoutes.

Mais la mauvaise image de Metodo 3 ne s’arrête pas la : Francisco Marco, le directeur de l’agence, avait prétendu avoir 40 détectives sur le cas. Cependant, les comptes de compagnie indiquent que Metodo 3 est dans le rouge et que leur personnel est réduit à 12 personnes.

Metodo 3 avait été engagé via le multimillionnaire britannique Brian Kennedy, ce qu’explique, probablement, la confiance que Gerry McCann continue à manifester à l’égard des détectives.

Duarte Levy & Paulo Reis

29/10/2007

Dossier Madeleine à l’origine d’attaque xénophobe

6f5b518fca2f73185385fd8e50724f92.jpg(Mise à jour) La tentative de "déminage" de l’ambassadeur portugais à Londres, Antonio Santana Carlos, que dans une entrevue au Times avait appelé portugais et britanniques à travailler ensemble pour retrouver Madeleine, à provoqué aujourd’hui, dans le journal anglais The Mirror, un violent attaque xénophobe contre les portugais, provocant d’immédiat plusieurs plaintes de la part de citoyens britanniques auprès de la Press Complaints Commission, l’organisme que contrôle le travail des média outre-manche.

"Si vous voulez voir le retour de Madeleine, nous devons travailler ensemble et cesser de blâmer l’un ou l'autre… blâmer l'autre côté n’amène pas Madeleine auprés de ces parents", avait affirmé l’ambassadeur.

f107704cd677674ac25405b561c0891d.jpgXénophobe, Tony Parsons, un journaliste proche de Clarence Mitchell, accuse, justifiant le mauvais moment des relations diplomatiques entre les deux pays,  la police portugaise d’être "stupide et cruelle", qualifiant les inspecteurs de "porcs" et des "ordures". L’article, intitulé "Oh, up yours, Senor", termine demandant au diplomate de fermer sa bouche "stupide de mangeur de sardines".

Ancien négociateur des accords de la passation de Macao à la Chine, ou l’ambassadeur à travaillé régulièrement avec le gouvernement britannique – du a la situation de Hong Kong – Antonio Santana Carlos avait souligné son respect pour les McCann : "Nous ne perdrons pas l'espoir et c'est quelque chose que j'admire dans les McCann. Ils sont très déterminés".

(En photo : en haut, l’ambassadeur Antonio Santana Carlos, en bas, Tony Parsons)

Gerry McCann reprend le travail

5bd970f3573a29c15c475ec96523665b.jpg
Le retour de Gerry McCann au travail, prévu pour jeudi prochain, soulève au Royaume-Uni des voix de protestation, notamment après qu’un spécialiste en cardiologie aurait affirmé au Daily Mail, qu’il pourrait mettre la vie de ces patients en danger.

Presque six mois après la disparition de sa fille Madeleine, Gerry à obtenu l’accord du Conseil General des Médecins, organisme qui réglemente la profession.

8d106d9008c6a767c82e2125c0e879dc.jpgRoger Goss, directeur de Patient Concern  - une association qui défend les droits des patients – affirme que Gerry McCann "devrait être surveillé pendant trois à six mois", afin de garantir qu’il est en état de travailler.

"C'est un travail à haute pression et vous devez prendre des décisions difficiles. Je peux vous le dire par expérience personnelle que si votre esprit n'y est pas, c'est très dur", affirme un cardiologue au Daily Mail sous couvert de l’anonymat soulignant "qu’il peux craquer et faire des erreurs".

Mais les protestations, quoi que compréhensibles, sont prématurés car SOS Madeleine à pu confirmer auprès de l’hôpital - Leicester's Glenfield Hospital - que le retour de Gerry McCann n’implique pas, pour le moment, un contact direct avec des patients : "l’hopital a des règles et Gerry n'aura pas affaire avec des patients immédiatement. Ce sera d’abord un travail administrative".

 Police Judiciaire retourne à l'Océan Club

005b486ddb6cc7856ccdcc7f981b2969.jpgPaulo Rebelo, l’inspecteur de la Police Judiciaire (PJ) en charge de l’enquête à la disparition de Madeleine, est retourné cette après-midi à l’appartement occupé par la famille McCann au sein du complexe touristique Océan Club.

Accompagné de 5 hommes et d’une femme, l’inspecteur est resté trois heures dans73bcf524d2b08e093ea30399014cba83.jpg l’appartement après avoir fermé toutes les fenêtres de manière à empêcher les journalistes de regarder à l’intérieur. Paulo Rebelo s’est refusé à parler aux journalistes.

L’equipe de la PJ à quité l’Océan Club vers 18h00. Paulo Rebelo, accompagné par un élément de la police scientifique, à fait le chemin à pied vers le mirador, prés de l’Eglise de Praia da Luz.

Duarte Levy 

27/05/2007

Enquête de la police victime de pressions politiques

 65905d4584e0cfba3059c2daddb00970.jpgLa presse britannique – aussi bien que la portugaise – fait aujourd’hui état de pressions exerces par le futur premier-ministre anglais, Gordon Brown, qui aurais intervenu personnellement afin d’obliger la PJ à divulguer publiquement ses informations a propos du suspect (voir autres notes) aperçu la nuit de l’enlèvement de Madeleine McCann.

 
Vendredi passé, la PJ à décidé de divulguer une description du possible suspect, demandant l’aide du publique en general. L’inspecteur en chef de la police portugaise avait toujours refusé de communiquer ses renseignements afin de garantir le bon fonctionnement de l’enquête.

La presse britannique affirme que les parents de Madeleine se sont plain, en conversation téléphonique,  à propos du comportement de la PJ au futur remplaçant de Tony Blair.

Gordon Brown, à alors demandé l’intervention diplomatique afin d’exercer pression auprès des autorités portugaises. Jeudi, l’ambassadeur britannique s’est déplacé à Algarve e le lendemain l’attitude de la PJ à change.

Reste à savoir quel impacte ce changement aura sur l’enquête lui même. La presse portugaise attendf7b4b97a8c86e1455014ac3f8a3bd72c.jpg l’inspecteur Olegario Sousa en conférence de presse cette après-midi.

 

CHARLES SE MONTRE SOLIDAIRE

Clarence Mitchell, le porte-parole de la famille McCann “confirme plusieurs conversations téléphoniques entre les McCann et Gordon Brown. Pendant ses conversations, Mr Brown a offert à Gerry et Kate son aide dans les efforts pour retrouver Madeleine”, d’autres détails de leur conversation doivent rester privés.

Ce matin, le Prince Prince Charles et la duchesse de Cornwall on exprime leur support aux McCann. Dans un communique de Clarence House, le couple affirme avoir suivi l’affaire “de prés et se sentir concernées” espérant avec ferveur que Madeleine retourne auprès de sa famille.

Voir aussi - en anglais le site du "Telegraph" :

http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2007...